Qui payera la facture du Covid-19 à Woluwe-Saint-Pierre ? Nous devons prendre les bonnes décisions, aujourd’hui.

La crise du Covid-19 est sans précédent pour le fonctionnement de nos sociétés modernes. Cette dernière met l’entièreté de notre système économique et social dans une situation de détresse inédite :

Economiquement tout d’abord, avec un ralentissement exceptionnel de la consommation au sens large. Cela se répercute et se répercutera de manière implacable sur le marché de l’emploi et donc directement sur le bien-être de nos habitants.

Socialement ensuite, avec la réduction drastique et la modification de nos interactions avec les autres, l’esseulement de nombreux de nos concitoyens et aînés. L’augmentation de troubles d’ordre psychologique rapportée par le secteur médical ne peut que confirmer ce triste constat.

Cette « crise du siècle » nous impose une gestion rigoureuse pour préserver ceux qui doivent l’être et protéger les générations futures d’une course à l’endettement. Soyons à la hauteur de nos responsabilités.

1,6 millions d’euros, tel est l’impact actuel de la crise du Covid-19 sur les finances communales

Avec un endettement total de l’ordre de 25 millions d’euros, l’impact de cette crise, s’il n’est pas pris en main, représenterait une hausse de la dette de Woluwe-Saint-Pierre de 6,4 %, et ce n’est qu’un début (impact calculé entre mars et juin 2020). Nous ne pouvons pas nous y résoudre !

Nous devons organiser un grand débat sur l’avenir ! En réalité, depuis les élections communales de 2018, la vie, les priorités, les actions, tout a changé. Le Collège des Bourgmestre et Echevins doit donc revoir son « accord de majorité » qui avait été fixé pour 6 ans et prendre en compte cette nouvelle réalité. D’autant plus lorsque l’Echevin des finances, lui-même, a annoncé au dernier conseil que des choix difficiles allaient devoir être faits.

Nous souhaitons de la majorité :
  • Un objectif clair : se donner 6 ans pour absorber le choc du Covid-19 sur les finances communales et ne créer aucun endettement résiduel (horizon août 2026)
  • Un plan d’action présenté par chaque Echevine et Echevin, département par département, expliquant les projets et coûts sur les 6 prochaines années et comment nous arriverons à revenir à l’équilibre
  • Une présentation publique, à l’ensemble de nos habitants, de la situation de nos finances communale et du plan 2020 – 2026
  • Un nouveau pacte voté à l’unanimité et soumis aux habitants, garants de ce projet !

 

Faisons les bons choix aujourd’hui, afin de continuer à pouvoir assurer le service public demain.