Un projet d’agrandissement de crèche coûtera la somme colossale de 2 500 000 € pour créer 27 nouvelles places…

Tout commence en 2013, quand la commune de Woluwe-Saint-Pierre prévoit 80 000 € pour confier une mission d’architecture complète à un cabinet spécialisé afin de rénover et agrandir la crèche de Stockel.

Le cabinet mandaté va réaliser des esquisses et des plans et aura pour mission de suivre ce projet. En 2016, le budget réalisé par les architectes est présenté au conseil communal. Le coût total est de 1 659 318,17 € tva comprise et il comprend la rénovation de la crèche existante ainsi que son extension.

Le montant était important car la Commune a décidé de mener de lourds travaux d’agrandissement qui nécessitent l’utilisation de techniques spéciales et des procédés plus complexes de construction. Le MR avait alors tiré la sonnette d’alarme en souhaitant créer de nouvelles places en crèches de manière plus efficace et beaucoup moins couteuses par l’acquisition de nouveaux bâtiments ou des partenariats publics privés.

Le budget de rénovation était très important : 461€/m². Celui de l’extension également : 2656€/m², soit un montant de 50 000 € par nouvelle place créée.

En avril 2018, le collège des Bourgmestres et Echevins revient avec un budget gonflé de 136 000 €. Les frais de rénovation augmentent encore un peu plus à 602 €/m², tandis que les frais d’extensions reviennent à 2742 €/m², soit un nouveau montant de 52 000 € par nouvelle place créée. Les prix annoncés sont donc largement supérieurs aux prix auxquels construisent habituellement les promoteurs immobiliers dans le secteur privé…

Un appel d’offre est ensuite lancé et quatre entrepreneurs se manifestent. Immédiatement après les élections communales, en octobre 2018, le collège des Bourgmestre et Echevins fait annuler cet appel pour cause d’ « erreurs minimes dans les documents de ce marché » et un nouveau marché public est immédiatement relancé.

Seuls deux entrepreneurs répondront à ce nouveau marché.

C’est en janvier 2019 que tout dérape. Lors du conseil communal, la majorité demande le vote d’un budget de 2 500 000 €. Ce budget prévoit un montant gigantesque de 897 €/m² pour la rénovation de la crèche existante et un montant de 3743 €/m² pour son extension, soit une somme faramineuse de 70 849 € par nouvelle place en crèche créée !

J’ai longuement questionné le collège des Bourgmestre et Echevins lors du conseil communal, sans jamais obtenir la raison d’un tel dépassement de budget.

Est-ce que le cabinet d’architecture était parfaitement compétent lorsqu’il a établi son devis ? si oui, comment expliquons nous un dépassement de presque 1 million d’€ ? si non, pourquoi avoir choisi de travailler avec celui-ci ?

Nous sommes face à un grand problème, soit les travaux sont réellement complexes et justifient un budget de 2 500 000 €, auquel cas je suis convaincu qu’il s’agit d’un mauvais investissement des pouvoirs publics et d’une mauvaise utilisation de l’argent public. Nous devons réaliser des projets moins coûteux. Soit le prix des travaux est beaucoup trop élevé pour ce qu’ils représentent, et il faut d’urgence mener une enquête !

J’ai demandé au Bourgmestre de reporter le point au prochain conseil communal, le temps de se renseigner, de challenger l’architecte et les entrepreneurs. Malheureusement, la majorité à approuvé ce budget sans accepter ma proposition de report, et sans apporter aucune réponse aux questions de l’Open MR…

Suite à ce débat, la majorité (Liste du Bourgmestre-cdH, Ecolo et Défi) a voté pour ce budget, exception faite de l’abstention d’un conseiller communal Défi.